Bienheureux Jean-Paul II

Grands témoins d’Ars contemporains ou amis du Saint Curé : Jean-Paul II

Jean Paul II Jean-Paul II [1920-2005]

Le pape Jean-Paul II, ami du Curé d’Ars

Le pape Jean-Paul II, ami du Curé d’Ars ? Certainement ! Dans sa vie sacerdotale puis durant son pontificat, la personne du saint Curé a marqué le pape et certaines de ses initiatives.

Né en mai 1920 à Wadowice, il fut ordonné prêtre en 1946. Évêque en 1958, il devient archevêque de Cracovie en 1964, puis pape le 18 octobre 1978.

Depuis le séminaire

Lors de ses études, il eut l’occasion de passer à Ars : « En rentrant de Belgique à Rome, j’eus la chance de faire une étape à Ars. C’était fin octobre 1947, le dimanche du Christ-Roi. Avec une vive émotion, je visitais l’ancienne petite église où saint Jean-Marie Vianney confessait, enseignait le catéchisme et donnait ses homélies. Ce fut pour moi une expérience inoubliable.
Dès les années de séminaire, j’avais été frappé par la figure du Curé d’Ars » ; — Cette rencontre avec la figure du Curé d’Ars m’a convaincu que le prêtre accomplit une part essentielle de sa mission au confessionnal, en étant volontaire pour “se faire prisonnier du confessionnal“
[in “Ma vocation, Don et Mystère”].

Le Curé d’Ars lui-même aurait été effrayé s’il avait su qu’un jour, le successeur de Pierre viendrait dans sa paroisse, et rassemblerait les prêtres de France pour le donner en exemple… C’est ce qui s’est passé en 1986 ! Jean-Paul II remarquait alors :
— Moi personnellement, je suis touché par son message. Je suis toujours très touché. Et c’est pour cela que j’arrive ici, en pèlerinage, pour me mettre à genoux devant ces merveilles de Dieu…
Il soulignait : « Ainsi donc, le Christ s’est bien arrêté ici, à Ars, au temps où Jean-Marie Vianney y était curé. Oui, il s’est arrêté. Il a vu “les foules” des hommes et des femmes du siècle dernier qui “étaient fatiguées et abattues”, comme des “brebis sans berger” (Mt 9,36). Le Christ s’est arrêté ici comme le Bon Pasteur ».

Dans la personne du Curé d’Ars, le Seigneur Jésus est “passé” et a agi. Il a parlé aux hommes, s’est donné à eux, les a accueillis et plongés dans sa miséricorde. Comme prêtre, le Curé d’Ars a agi au nom du Christ dans les sacrements, la Parole proclamée, la charité répandue. On pourrait faire les mêmes remarques pour Jean-Paul II… Le mystère de la présence de Dieu se manifeste aussi dans la vie et le témoignage de ses amis, de ceux qui se laissent sanctifier et qui font sa volonté.

Le saint curé demeure un modèle

Aussi quand Jean-Paul II précise que le saint Curé demeure pour tous les pays un modèle hors pair « à la fois de l’accomplissement du ministère et de la sainteté du ministre », c’est bien cela qu’il veut signifier ; sous ces deux dimensions – comme pasteur et comme saint – il est exemplaire !
M. Vianney notait : « là où les saints passent, Dieu passe avec eux ! ». Il aurait, là aussi, été bien surpris de voir que sa sentence s’appliquait à lui et au Pape venu chez lui !

Le Pape Jean-Paul II s’est éteint le 2 avril 2005 à Rome après 26 ans de pontificat. Il a été béatifié par le Pape Benoît XVI le 1er mai 2011.

Extrait des Annales d’Ars n° 332 [mai-juin 2011].