Pèlerinage du cœur… pèlerinage des cœurs !

République tchèque - 12/23 septembre 2014
Retour Sommaire

Un événement spirituel à dimension nationale

C’est un événement spirituel à dimension « nationale » qui s’est vécu en République tchèque pendant plus de 12 jours.
Nous avons sillonné le pays en ambassadeurs du saint Curé d’Ars,très impressionnés par la ferveur et l’affection suscitées par cette venue tant attendue et si bien préparée.

Ce fut une belle manifestation de dévotion populaire mais aussi un événement très ecclésial auquel ont participé la plupart des évêques tchèques avec leur presbytérium.

De belles célébrations diocésaines dans les différentes cathédrales ont réuni des foules venues parfois de loin à la rencontre de cet ami de Dieu dont ils se sentent si proches.

Le saint Curé a aussi visité les pauvres et les petits : maisons de retraite, malades, enfants…
Combien de rencontres inattendues, de situations pittoresques nous ont fait comprendre que tout cela nous dépassait… Nous étions là, heureux et fiers de permettre cette rencontre avec un cœur sacerdotal qui conduit au Christ ! Le saint Curé d’Ars était là, comme il était au milieu de ses paroissiens… plein de bonté et d’attention pour chacun !

Retour Sommaire

Deux paroles du saint Curé ont balisé la route

Le prêtre n’est pas pour lui, il est pour vous

Saint Jean-Marie Vianney rappelle à chacun sa dignité d’homme et de fils de Dieu : « L’homme n’est pas seulement une bête de travail… il a une âme que Dieu seul peut rassasier ». Seigneur, ai-je faim de toi ?…
Il vivait la prière comme une union intime avec Dieu. Seigneur, donne-nous un cœur aimant pour te prier.
Cette union à Dieu le poussait vers ses frères. Seigneur apprends-nous à ne pas séparer notre vie de prière et de charité.
Sa bonté, sa bienveillance et sa joie qui sont les fruits de son union à Dieu, rendent son chemin de sainteté plus accessible peut-être…
Il s’est accroché à la croix pour dépasser ses faiblesses. Seigneur, donne-nous de vouloir unir nos croix à la tienne pour ne pas en être écrasés mais nous faire grandir.

Voilà comme le saint Curé continue aujourd’hui d’être prêtre « pour nous »…
Il peut nous obtenir de devenir des hommes et des femmes libres, libres pour accomplir la volonté de Dieu et y trouver toute notre joie !

Le sacerdoce c’est l’amour du Cœur de Jésus

La vie du prêtre devrait pouvoir rayonner de l’amitié avec le Christ ! Soyons les premiers amoureux du Seigneur !
Célébrons, adorons, vivons avec amour et par amour de Lui !
Puissions-nous être perçus comme signes et instruments de l’amour que Jésus a pour chacun.

Retour Sommaire

Un cœur à cœur

Pour vénérer la relique, un geste signifiant était proposé : poser sa main sur le cœur du saint Curé et la poser ensuite sur le nôtre pour manifester la circulation d’amour entre nous et les saints, les saints qui nous relient au Christ. Ainsi chacun pouvait se rappeler qu’il était convié à un « pèlerinage du cœur », de son propre cœur, sous le signe d’un cœur sacerdotal qui nous conduit au Christ.

Merci à tous ceux qui ont rendu cette aventure possible ! Merci à tous ceux qui nous ont accompagnés par leur prière et que nous confions à l’intercession de saint Jean-Marie Vianney.

Père Frédéric VOLLAUD, Chapelain à Ars

Retour Sommaire

Le coeur du Curé d'Ars au monastère de Zeliv Le coeur du Curé d'Ars entre les mains de l'évêque auxiliaire de Ceske Budovice Le coeur du Curé d'Ars chez l'évêque de Hradecz Kralové Le coeur du Curé d'Ars à la cathédrale de Hradecz Kralové Le cœur du Curé d'Ars à Ostrava - La relique du cœur du Curé d'Ars à Ostrava Le coeur du Curé d'Ars et les enfants de Liberec Le coeur du Curé d'Ars chez l'Enfant-Jésus de Prague - La relique du cœur du curé d'Ars chez l'Enfant-Jésus de Prague Le coeur du Curé d'Ars chez l'évêque de Brno Le coeur du Curé d'Ars chez les Franciscains de Prague Le coeur du Curé d'Ars dans une famille de Klasterec