Les mots du nouveau Curé

Le cadeau d’Ars

Plusieurs Paroissiens ont apporté des cadeaux de bienvenue comme du blé et du pain, du pâté, du confit, du fromage et du vin, mais aussi un galet, une tomette de la Dombes, une pierre dorée’… Je ne pourrais de mon côté je ne peux vous apporter que ce que Dieu m’a donné… Mais en commençant, en saluant mes confrères prêtres, je voudrais tout d’abord remercier Messieurs les Maires de Ars (Richard PACCAUD), de Villeneuve (David POMMIER), de Savigneux (Daniel VIGNARD)]… qui ont bien voulu m’honorer de leur présence en ces heures importantes.

Depuis que le Curé d’Ars a vécu et donné sa vie ici à Ars, vous en êtes au 12ème curé successeur. De quoi avoir beaucoup de figures de prêtres, et c’est le 2ème parisien.

Il existe des questions qui, dans l’Eglise portent beaucoup, et résonnent fort : « pourquoi ? », « pourquoi lui et pas un autre ? » ; « qu’a-t-il de plus ou de moins ? » … Côté défauts ou péché, vous connaissez ceux des anciens. Après ceux des anciens (je pourrais les signer tous), vous connaîtrez les miens …

Il faut donc être sérieux : puisque nous nous posons la question, je crois qu’il faut aller chercher la réponse là où elle se trouve :

  • est-ce à cause de l’Evêque de Belley-Ars (Mgr Pascal ROLAND que je remercie de sa confiance) ? ,
  • Est-ce à cause de l’Archevêque de Paris (Mgr Michel AUPETIT envers qui je suis reconnaissant de tant de soutien dans les années passées) ?

En fait si on en est là aujourd’hui, il faut être sérieux : C’est par la Miséricorde que Dieu lui fait que votre nouveau Curé-Recteur est celui qui vous arrive ! C’est par Miséricorde pour lui.

C’est par Miséricorde pour lui qu’il est envoyé à Ars, Et vous pouvez le recevoir aussi par Miséricorde pour lui… Tout cela, et le reste, appartient à Dieu…

Il n’y a que Dieu pour vous répondre là-dessus, et donc tant mieux : Il ne manquera pas de répondre à quiconque Lui en fera la demande (c’est marqué dans l’Evangile, Mt 7). « Dieu ne Se refuse pas à ceux qui Le cherchent » (Sg 1,2). Alors, allons-y !

Mon seul souhait en arrivant, et j’espère en partant quand ce sera l’heure : ne jamais faire écran à Sa Grâce. Et dans cette grâce du Curé d’Ars ici (Grâce = don de Dieu… d’efficacité divine), 3 facettes m’apparaissent principales en ce moment, cela pourra évoluer bien sûr :

- Le prêtre. C’est-à-dire, tout prêtre : je ne peux pas taire l’importance du don de Dieu et en retour, saisi par Dieu, du don et à Dieu et aux hommes. - l’Eucharistie (« Il est là » ! Curé d’Ars) et le Sacrifice de Jésus qui atteste qu’il est le Miséricordieux comme le Père des Cieux, ouvrant miséricordieusement aux hommes la participation au Retour vers le Père.
-  La Réconciliation et le don de sa miséricorde insondable ; dans une vie saisie par l’Esprit-Saint, et se convertissant chaque jour davantage à ses appels. Appels au vrai bonheur, et cela caractérise la mission envers tous les hommes, tous concernés par la grâce, même ceux qui ne la connaissent pas, voire, la minimisent, la méprisent ou la refusent.

Ce n’est pas un programme… ce sont des intuitions… Celles d’une vie de disciple que vous vivez déjà, et pour laquelle le Seigneur me demande de tout donner. Si ce n’est fait, c’est en train de se faire, à la suite du Christ, l’unique Grand Prêtre.

Si la Providence a fait de si grandes choses pour « Jean-Marie Vianney, Curé d’Ars », à n’en pas douter vous pouvez Lui demander qu’Elle en fasse au moins autant pour le nouveau qui arrive en ce jour ! Je vous remercie de vos prières.

P Rémi Griveaux